Elections, Parti socialiste, Politique FRANCE

Pourquoi je vote « Envie d’Europe »

Au-delà de mon engagement au sein du Parti socialiste, et de mon adhésion aux principes que la société humaine se doit d’être progressiste (pour que tout le monde en bénéficie), écologique (pour qu’elle survive à nos descendants sans éteindre la planète), sociale (parce que la qualité de vie de tous est plus important que les profits de quelques), et juste (car sans justice, le chaos et les inégalités prospèrent), je choisis d’apporter mon suffrage lors de l’élection européenne du 25 mai à la liste « Envie d’Europe » menée par Raphaël Glucksmann, pour trois raisons principales.

Un choix d’adhésion et de conviction

D’abord, parce qu’elle porte de vraies propositions et un espoir de changement concret, ancrés dans le travail de fond effectué par les député-e-s socialistes et de gauche au parlement européen lors de la précédente mandature. Les dix combats du projet et les 119 propositions tangibles qui les décrivent constituent un plan de travail pragmatique et raisonnable pour les années qui viennent.

Un choix d’opposition et d’alternative

Deuxièmement, je n’admets pas la dichotomie marketée par le gouvernement français et par La République En Marche (le parti du Président Macron), à savoir que ce vote est un choix binaire entre un pseudo-progrès franchement libéral d’un côté (LREM) et l’avenir brunâtre de feu le Front National (désormais rafraichi en Rassemblement) de l’autre. Il y a bien une alternative entre les deux, celle d’un progrès économique et sociétal pour tous, solidaire, social et écologique, issu du rassemblement des déçus d’Emmanuel Macron, celles et ceux qui croient encore qu’un progrès partagé est possible.

Un choix d’innovation et d’ambition

La liste « Envie d’Europe » aborde avec résolution les grands défis de l’Europe de maintenant et de celle du futur. Sans ambages, elle fait le choix de l’innovation dans son ambition d’attaquer le dérèglement climatique et la disparition de la biodiversité, de la lutte contre les inégalités et de la lutte contre la toute-puissance des multinationales et de la finance. Et cela, avec des idées nouvelles, issues à la fois de la société civile et du travail politique des partis et instituts de réflexion.

Je vous invite donc à voter pour la liste « Envie d’Europe » ce samedi 25 mai. Bon vote !

Sylvain Bruni

Conseiller Consulaire
Circonscription de Boston – Nouvelle Angleterre

Parti socialiste, Politique FRANCE

Message de Cécilia Gondard : La reconstruction socialiste

Vous trouverez ci-dessous un édito de Cécilia Gondard, première secrétaire de la fédération des français de l’étranger du Parti socialiste. Son message nous encourage toutes et tous à participer aux réflexions en cours en France et en Europe quant au futur de notre mouvement, de notre pays, et de l’union européenne.  N’hésitez-pas à me contacter si vous souhaitez vous engager et participer ! -SB

Cecilia Gondard

EDITO de Cécilia Gondard, 
1ère Secrétaire de la FFE PS

Cher-ère camarade,

2017 fut l’année de la débâcle; 2018 celle de la clarification, 2019 sera celle de la reconstruction. Tournons-nous à nouveau vers l’avenir. Faisons ce que nous, socialistes, savons faire le mieux : relancer les débats d’idées et aller à la rencontre de nos compatriotes pour les défendre.

Réfléchir d’abord. Dans notre fédération, où l’éloignement est souvent synonyme d’isolement, nous participons activement à la réflexion dans notre parti, autour des secrétariats fédéraux thématiques. Il n’est pas une consultation nationale du PS à laquelle nous ne répondions ; il n’est pas un texte national que nous n’amendions. Nous portons sur les enjeux européens et mondiaux un regard singulier, forts de notre expérience et de notre expertise, et dans les deux années à venir, je compte sur vous pour continuer d’appuyer les travaux du parti, et de lui rappeler cette dimension internationaliste de l’ADN socialiste. La France est en crise – crise économique, crise sociale, crise de confiance démocratique. Les Français-es se tournent de plus en plus vers eux-mêmes. Arriverons-nous à faire des véritables enjeux européens, comme le problème concurrence fiscale, le défi de la solidarité, la lutte contre les inégalités et la paupérisation, un accueil des migrants qui place la dignité humaine en son cœur… les enjeux de la campagne à venir ?

Nous lisons tous les sondages. Nous savons tous à qui profite la crise des gilets jaunes, que le Président a laissé dégénérer avant de réagir — trop tardivement. Elle profite à la bipolarisation de la vie politique française — celle qui oppose la France de Le Pen à celle de Macron. Elle profite au slogan « TINA », « There is no alternative » — il n’y a pas d’alternative : il faudrait choisir entre le néolibéralisme et le néofascisme, ces idéologies du siècle précédent. Il faudrait choisir, finalement, entre Trump et Bush…

Nous-même avons peiné à entrer dans le 21ème siècle. Nous-même peinons à changer nos habitudes partisanes, à changer notre logiciel politique. Et pourtant, c’est bien de cela dont nous avons besoin.  Sortons des vieux débats entre politiques de l’offre et de la demande pour mettre l’écologie, la quête d’égalité, la réappropriation démocratique, au cœur de nos préoccupations. Sortons des vieux débats entre nationalisme et fédéralisme pour réfléchir à l’Europe que nous voulons. Repensons le monde, enfin, alors que les enjeux de la gouvernance mondiale ont été abandonnés aux intérêts d’une finance mondialisée. Soyons avant tout socialistes, internationalistes, écologistes, dans nos combats et nos priorités, et pour les échéances électorales à venir à commencer par celle des européennes.

Amitiés socialistes

Cécilia Gondard, 
1ère Secrétaire de la FFE PS 

Parti socialiste, Politique FRANCE

Adhérez au PS en 2019 !

C’est le moment de reprendre sa carte ou d’adhérer au Parti socialiste pour 2019 ! J’entends d’ici les ricanements et les haussements d’épaules. Mais quand on voit la casse sociale et fiscale que le gouvernement a opérée depuis l’été 2017, quand on comprend l’autoritarisme, l’amateurisme, et le clanisme des dirigeants de la majorité au pouvoir, et quand on lit l’outrance des oppositions extrêmes à gauche comme à droite, un sursaut citoyen est nécessaire. De nombreux mouvements ont émergé depuis l’élection du président Macron mais l’absence d’impact politique est flagrante. C’est pourquoi la résurgence des partis politiques (et des syndicats, au passage) est une nécessité : la réflexion politique de fond, au sens premier, avec un engagement sur des valeurs claires et des objectifs précis est inévitable. Bien que les media français fassent l’impasse sur le PS, notre parti est actif dans sa restructuration, sa recherche du collectif avec d’autres formations politiques et des mouvements citoyens, et la refonte de son logiciel et de son offre politique. Je vous invite à nous rejoindre, pour faire vivre les valeurs de progrès et de justice sociale, écologiste, et fiscale. Pour une première adhésion, cliquez ici. Pour un renouvellement, contactez-nous ! -SB

Citoyenneté, Parti socialiste, Politique FRANCE, Vie locale

Apéro Politique du PS Boston le 31 janvier

La section de Boston du Parti socialiste vous invite à son Apéro Politique de la rentrée 2019. Il se tiendra le jeudi 31 janvier à partir de 18h30 au bar du Christopher’s (1920 Massachusetts Ave, Cambridge, MA 02140). Comme l’espace est réduit, merci de vous préinscrire en nous contactant ici. Notez bien que les consommations sont à votre charge (on ne roule pas sur l’or… on a vendu Solfé !). Venez discuter de la situation politique en France et des propositions du PS (car oui, on en a, malgré le blackout médiatique !).

Mise-à-jour (17 janvier) : suite au lancement du Grand Débat National voulu par le Président Macron, nous vous invitons à rejoindre l’Apéro Politique pour débattre des questions et des thèmes que le débat lance.

Parti socialiste, Politique FRANCE

Nouveau calendrier du Parti Socialiste jusqu’à la fin de l’année 2018

Suite au Bureau National du Parti socialiste du 6 novembre, et pour tenir compte des manifestations citoyennes du 17 novembre, le calendrier de la réforme des instances et de l’inauguration du nouveau siége du PS a été mis-à-jour. Le voici, ci-dessous. -SB

25 novembre
– Date limite de réception des contributions pour la réforme statutaire
– Date limite de réception des contributions pour le chantier de l’inventaire

29 novembre
– Publication du texte soumis au vote des militants pour la réforme statutaire

6 décembre
– Vote des militants sur la réforme statutaire

15 décembre
– Congrès statutaire et Conseil National
– Inauguration du nouveau siège du Parti socialiste à Ivry-sur-Seine

Droits Humains, Parti socialiste

Communiqué de la Fédération des Français-es à l’Étranger du Parti socialiste (FFE-PS) suite au référendum irlandais (28 mai 2018)

Communiqué de la Fédération des Français-es à l’Étranger du Parti socialiste (FFE-PS) suite au référendum irlandais (28 mai 2018)

La Fédération des Français-es à l’Étranger du Parti socialiste salue la large victoire du “oui” au référendum irlandais sur le droit à l’avortement.

Paris – 29 mai 2018 – La Fédération des Français-es à l’Étranger du Parti socialiste (FFE-PS) salue le résultat du référendum irlandais du 25 mai 2018, qui portait sur l’abrogation de l’interdiction constitutionnelle de l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Avec un “oui” massif (plus de 66%), les Irlandaises et Irlandais ont décidé de supprimer le 8e amendement de leur Constitution, qui imposait une législation restrictive et répressive sur le droit à l’avortement. Dans un pays où la tradition religieuse continue de peser massivement sur les droits et les libertés des citoyen-ne-s, et après l’autorisation du mariage pour tous les couples en 2015, force est de constater que le vote pro-avortement de 2018 est un nouveau pas vers d’autres combats émancipateurs, en particulier en Irlande du Nord où l’IVG reste presque totalement interdite, y compris en cas d’inceste et de viol.

Avec ce choix, le peuple irlandais a clairement rappelé que les droits fondamentaux défendus dans l’Union européenne étaient désormais une valeur partagée. A quelques mois des élections européennes, la FFE-PS souhaite que ces questions sociétales et d’égalité soient pleinement au coeur des prochains débats.

* * *

 

Cécilia Gondard @ceciliagondard
Première Secrétaire Fédérale de la FFE PS
Secrétaire Nationale à l’égalité femmes/hommes et à la lutte contre les discriminations du PS

Sylvain Bruni @sylvainbruni
Secrétaire Fédéral à l’égalité femmes/hommes et à la lutte contre les discriminations de la FFE PS

Henry Leperlier
Secrétaire de la section PS de Dublin, Irlande